Partir en randonnée pédestre sur un coup de cœur

Faire pivoter sur son axe un globe terrestre et voir défiler les pays, les continents, les mers et les montagnes… Voilà un geste que ne pouvaient concevoir les ancêtres de Magellan. Un geste qui fait rêver, qui titille l’imagination et projette des images de terra incognita jusqu’au plus profond de son âme. Laisser parler ses désirs de voyages est le plus beau moyen de choisir une destination pour une randonnée. Survolez la mappemonde, suivez vos envies, faites tourner jusqu’à ce qu’un pays ou un itinéraire fasse vibrer votre corde sensible.

Choisir en connaissance de cause

Pour ceux qui souhaitent sélectionner une randonnée en s’assurant qu’elle conviendra aux possibilités des futurs participants, quelques critères sont à examiner en priorité.

La randonnée que je projette est-elle dans mes cordes ?

La grande randonnée est une des activités les plus accessibles. Mais comment s’assurer que le groupe sera au niveau de l’itinéraire envisagé ? Deux règles simples permettent de s’engager avec un minimum de risques.

Progressivité

Ne pas sauter les étapes. Si vous avez déjà l’expérience de la randonnée itinérante, calez-vous sur votre vécu. À la fin de la dernière randonnée, vous n’aviez qu’une envie, poursuivre ? Alors vous êtes mûr pour une randonnée plus longue. Vous avez trouvé les étapes faciles ? Vous pouvez sans doute vous engager dans une randonnée d’un niveau physique plus exigeant, avec des étapes plus longues. L’approche est la même pour les autres domaines tels que le poids du sac à dos ou le dénivelé quotidien. Si vous ne vous êtes encore jamais lancé dans l’aventure de la grande randonnée, 3 solutions s’offrent à vous : commencer par 2 jours sur un itinéraire facile dans une région proche de chez vous, partir avec des amis plus expérimentés ou enfin tenter l’expérience dans le cadre d’un groupe organisé sous la houlette d’un accompagnateur. Une première grande randonnée laisse rarement indifférent.

Pour certains, ce sera clairement la dernière. Pourquoi marcher jour après jour ? Pourquoi ne pas bénéficier chaque soir d’un hébergement déjà connu qui offre la certitude d’un bon repas et d’un couchage confortable ? Pour d’autres, ce sera la découverte d’une sensation nouvelle, d’un espace-temps à part, un peu magique, où chaque heure s’étire en une multitude d’instants de vie et où chaque kilomètre est riche de personnages, de vieilles pierres et de paysages.

Marges

Toujours prévoir des marges. C’est de loin le meilleur moyen pour que les inévitables aléas d’une randonnée deviennent de bons souvenirs et non de “grosses galères”, voire des situations dangereuses.

Longueur des étapes

Une météo défavorable ou une erreur d’itinéraire sont des choses qui arrivent. Et hop ! Voilà 1, 2, voire 3 heures qui partent en fumée. Rien de grave si vous avez prévu d’arriver bien avant le coucher du soleil.

Poids du sac à dos

Voilà une chaude journée sans point d’eau, et vous devez partir avec 2 litres minimum par personne ou bien, en cours de randonnée, vous devez vous charger de 3 jours de ravitaillement, ou encore, l’un des participants a mal au dos et chacun doit lui prendre quelques affaires. Autant de situations faciles à gérer si vous n’êtes pas au taquet en termes de charge.

Nombre de jours prévus

Un matin, le Ciel a décidé de vous montrer de quoi il était capable, vous êtes obligé de laisser passer le déluge et de ne repartir que le lendemain. Juste un contretemps si vous n’avez pas un avion à prendre dès la fin de la randonnée.

Niveau physique requis

Se retrouver isolé au milieu du mauvais temps avec encore plusieurs heures de marche ou avancer sur un chemin qu’une forte averse a rendu particulièrement boueux. Le niveau de difficulté de l’étape est directement impacté. Avoir encore quelques ressources physiques et mentales s’avère alors bien utiles.

Équipement

Des vêtements mouillés, un coup de froid imprévu. Rien de bien méchant si vous pouvez sortir de votre sac les affaires qui vous tiendront, sans faille, au chaud et au sec. N’oubliez pas de prendre votre podomètre qui vous permettra de contrôler votre activité et ainsi gérer plus facilement vos “capacités”.

Ravitaillement

Une épicerie fermée ou l’obligation de décaler une étape, ça n’arrive pas qu’aux autres. Autant y être préparé. Un jour de réserves au fond du sac, sous forme d’aliments légers et énergétiques, fera généralement l’affaire.